En savoir plus

Recueil littéraire – La Nature ne pense qu’à ça !

Modifié le :

Sept textes, imaginés et écrits par les 7 lauréats du concours de nouvelles du Muséum de Toulouse, vous sont proposés à la lecture. Le thème de l’édition 2023-2024 est La Nature ne pense qu’à ça !.

Téléchargez ou consultez le recueil des 7 nouvelles littéraires

recueil nouvelle la nature ne pense qu'à ça

Les nouvelles littéraires de la catégorie auteurs adultes

« À l’abordage » de Gérard Bastide
1er Prix dans la catégorie auteur adulte Page 6 à 11

Le mot du jury : Un vrai bonheur de lecture que cette nouvelle dynamique tout autant légère que pleine d’esprit, extrêmement bien rédigée et savamment exploitée qui allie avec panache rythme, style et fantaisie. Menée tambour battant jusqu’à sa chute, elle associe rires, jeux de mots adroits, sexe, Bible et débauche. L’auteur, un brin irrévérencieux, s’amuse à adapter le plus librement possible l’histoire séculaire de l’Arche de Noé et nous amuse par son humour et ses personnages hauts en couleur. D’une redoutable efficacité.

photo
« Un si bel endroit » de Pierre-André Martin
2e Prix dans la catégorie auteur adulte Page 12 à 17

Le mot du jury : Une histoire très bien écrite qui se lit comme les strophes d’un poème et qui prône dès son entame une forme d’éloge à la lenteur pour finir par résonner aux accents du Dormeur du Val. Le message, joliment dilué touche à la vie, l’amour, la mort et le temps et reste cohérent de bout en bout, étape après étape, ligne après ligne, mot après mot. Une ode somptueuse à la nature, personnage principal ici magnifiquement sublimé. De la richesse dans l’écriture, de la délicatesse et de l’élégance. Un régal.

photo
« Le goût du blanc » de Philippe Frémont
3e Prix dans la catégorie auteur adulte Page 18 à 26

Le mot du jury : Quelle gouaille. Quelle verve. Quel exercice de style. Quel sacré challenge pour une lecture à voix haute. Cette nouvelle se mérite : son phrasé genre Titi parisien comme ses néologismes déroutent, son style parlé, bien que maîtrisé peut décontenancer. Mais c’est surtout un très agréable moment de lecture impertinente à l’imprévisible chute qui se dévore comme un polar. Un humour ravageur voire diabolique qui se niche jusque dans les détails : notre auteur, trublion joueur, a évoqué les 21 membres du jury dans son texte. À vous de trouver où…

photo

Exceptionnellement, un Prix spécial du jury a été décerné à une nouvelle rédigée sous la forme d’un poème ….

« Romance anti-cafard » de Marlène Bertranine
Prix spécial du jury dans la catégorie auteur adulte Page 27 à 36

Le mot du jury : La forme inédite et hybride qui a été adoptée par l’autrice conjugue avec brio poésie, finesse et originalité : des rimes, des vers et des assonances, de la fluidité, des sourires, et surtout un vrai talent d’écriture qui se dégage et se combine avec aisance à une gourmandise presque palpable. Comment finalement parvenir à se nourrir des mots pour mieux jouer, en jouer et mieux régaler le lecteur qui se délecte, savoure et se lèche les babines. Une belle alchimie. Une belle réussite. Et quelle drôlerie !

photo

Les nouvelles littéraires de la catégorie auteurs de moins de 18 ans

« Dead Flowers » de Louis Confais
1er Prix dans la catégorie auteur moins de 18 ans Page 37 à 41

Le mot du jury : Une nouvelle inclassable, ambiguë et bouleversante maîtrisée de bout en bout qui suscite dès l’abord et tout du long une impression de malaise indéfinissable. L’histoire, empreinte d’un insondable mystère, de préciosité et de silences, du fait de la répétition hypnotique de la situation, se rejoue indéfiniment. Un récit qui prend racine autour d’une confusion identitaire, une androgynie et semble puiser aux confins d’univers variés, passant du symbolisme au fantastique et frayant avec l’univers controversé de Vladimir Nabokov et de son transgressif mais néanmoins solaire Lolita qui révulse tout autant qu’il fascine.

photo
« Marrante l’amante » de Marius Santran
2e Prix dans la catégorie auteur moins de 18 ans Page 42 à 45

Le mot du jury : Un texte pétri d’humour voire de comique, dynamique et ingénieux qui sonne juste et s’inscrit dans une scène de la vie quotidienne, autour d’un dialogue très fluide et réaliste entre une mère et son fils. Elle fait sourire quiconque a déjà eu à expliquer à un enfant « comment on faisait les bébés ». Par ailleurs, le choix d’un narrateur enfant permet de multiplier et essaimer les expressions de cour d’école et les incompréhensions propices aux jeux de mots jusqu’à la chute bien amenée et l’inquiétude générée quant au sort du père absent

photo
« Un amoureux transi » d’Abel Papaïx
3e Prix dans la catégorie auteur moins de 18 ans Page 46 à 48

Le mot du jury : Un texte original dont le narrateur est inattendu (un bouleau) qui fonctionne telle une fable, concise et cruelle, ou un conte. L’amour inaccessible et à sens unique décrit ici et qui mène le loup au désespoir permet d’aborder la toute-puissance de l’ordre naturel : malgré la tentative désespérée de prendre la nature à contre-pied, l’amour d’un loup pour une biche restera à jamais contre-nature et conduira irrémédiablement à la mort. Car bien qu’injuste, il est une vérité immuable et universelle : il est impossible de transgresser ou violer certaines règles naturelles.

photo
Louis et Marius, auteurs de moins de 18 ans primés, à la remise des prix du Concours littéraire du Muséum de Toulouse dans le hall d’accueil du Muséum 2024.
Crédit : Jean-Jacques Ader, Muséum de Toulouse.
photo
Les 4 auteurs primés à la remise des prix du Concours de nouvelles du Muséum de Toulouse dans le hall d’accueil du Muséum 2024. Crédit : Jean-Jacques Ader, Muséum de Toulouse.

Ces nouvelles littéraires ont été enregistrées et seront bientôt disponibles en livres audio sur la plateforme SoundCloud, Deezer et Spotify.

Faites-nous vos retours ! Nous aimerions savoir si les textes vous plaisent et si vous préférez les lire ou bien les écouter. Le contact est concours-litteraire-museum@toulouse-metropole.fr.

Vous souhaitez participer à la prochaine édition ? Rendez-vous sur la page dédiée, rubrique « Concours littéraire ».

photo
Laëtitia Bartholome interprète les nouvelles des lauréats du concours littéraire 2023-2024 dans le studio son du Quai des Savoirs, en compagnie de Laurent Codoul à la régie son et de Maud Dahlem à l’accompagnement de réalisation.
CC BY-SA Maud Dahlem, Muséum de Toulouse.
Rencontre et remise des prix du concours littéraire en présence des membres jury et des auteurs participants à l’édition 2023-2024.
Crédit : Jean-Jacques Ader, Muséum de Toulouse.

Image en tête : Six auteurs primés présents à la rencontre littéraire et à la remise des prix, au Muséum de Toulouse.
Crédit : Jean-Jacques Ader, Muséum de Toulouse