Présentation du Muséum

photo du museum

Le Muséum, explorer et partager les savoirs

Le Muséum de Toulouse est le 2e Muséum d’Histoire naturelle de France par sa fréquentation et la richesse de ses collections, initiées il y a plus de 150 ans.

Au-delà de la conservation de 2,5 millions de spécimens, leur étude et leur partage est au cœur de notre démarche.

En cultivant la curiosité et le plaisir de la découverte, en diffusant la culture scientifique, le Muséum contribue à ce que chacun dispose des savoirs pour interroger les relations Homme-Nature-Environnement au cœur des problématiques sociales et environnementales d’aujourd’hui.

Nos missions

Valoriser

le patrimoine, l’échange et les savoir-faire

Éveiller

la curiosité, l’esprit critique et le plaisir de la découverte

Partager

les savoirs et les sciences pour développer une culture accessible à tous

Sensibiliser

aux relations Hommes-Nature-Environnement, à leur diversité et à leur fragilité et participer à leur préservation

Des collections vivantes

On les estime à 2,5 millions de spécimens et objets. Les collections conservées par le Muséum recouvrent de nombreux domaines et continuent d’être enrichies. Elles font l’objet de prêts pour exposition ou étude, sont régulièrement consultées et contribuent au développement des connaissances. Leur conservation, leur gestion, leur valorisation, leur préparation mêlent autant de savoir-faire professionnels cultivés par l’établissement.

Sept générations de taxidermistes se sont par exemple succédé au Muséum, chacune développant et transmettant des techniques innovantes qui font de l’établissement toulousain une référence en la matière.

photo
Différentes étapes de la naturalisation de l’ourse Cannelle
photo
Atelier nature aux JDM

Au cœur du monde

Le Muséum se veut un passeur de savoirs au service des enjeux de sciences et de société. Expositions, prêts, conférences, etc. sont autant d’opportunités de mettre en regard les collections avec les connaissances du moment et les thèmes d’actualité, en particulier ceux liés à l’environnement, à la biodoversité et aux changements climatiques.

La conception et la préparation des expositions peuvent ainsi permettre d’étudier les collections sous un nouveau jour ou avec de nouvelles techniques (en génétique, datation…), d’observer l’évolution des acquis scientifiques.

Une muséographie dynamique et interactive

Nos équipes imaginent des dispositifs de médiation et des ressources pédagogiques accessibles et interactifs, relayés par des médiatrices et des médiateurs expérimentés. Ces derniers s’appuient à la fois sur des outils numériques tels que la manipulation d’images 3D ou les vidéos interactives, et sur l’expérimentationdirecte via des ateliers dans nos espaces d’exposition, nos bibliothèques, nos jardins, ou lors d’événements hors les murs.

Un musée inclusif et participatif

Une diversité de dispositifs et d’événements permet de toucher tous les publics. Ateliers et animations adultes et enfants, événements festifs, concerts, expositions artistiques sont autant d’invitations à partager les émerveillements, les interrogations et les savoirs des experts en sciences naturelles et en sciences humaines.

Le Muséum multiplie également les événements participatifs tels que concours littéraires ou photographiques, conférences, résidences, festivals, etc.

Accessibilité au handicap

Le Muséum s’inscrit dans une démarche d’inclusion active des publics en situation de handicap. Il dispose d’une équipe de médiation spécialisée en handicap visuel, auditif et mental, participe à la formation des professionnels de la culture et au développement d’outils pédagogiques adaptés (mallettes sensorielles, dispositifs audio, livres texturés, etc.).

photo
Moulages des objets de Pierre Loti

Observatoire d’évolution

L’enrichissement constant des collections apporte de nouveaux spécimens ou objets de référence, de nouveaux sujets d’étude, qui témoigneront à leur tour de la richesse et de l’évolution de la biodiversité, de la région ou de l’autre bout du monde. Ces pièces pourront être comparées à celles des collections anciennes et à venir.

Des agents du Muséum sont par ailleurs associés à des campagnes scientifiques. Ils participent par exemple à l’état des lieux de la faune et de la flore ripisylve de la Garonne (propres aux berges du fleuve) et de leur évolution, ou documentent les cultures autochtones en Amazonie.

Partager pour progresser

Les coproductions avec des laboratoires et des musées nationaux ou internationaux enrichissent les analyses et les contenus proposés au public.

Le Muséum accueille des chercheurs et étudiants, notamment via des partenariats avec les universités toulousaines et d’ailleurs.

L’ensemble de ces collaborations mêlent différents champs d’expertise dans une interdisciplinarité propre aux sciences naturelles : ethnologie, paléontologie, minéralogie, zoologie, botanique, qui sont les disciplines fondatrices du Muséum, mais également sociologie, philosophie, arts et photographie, une discipline historique des collections de l’établissement toulousain.

La science en accès libre

La valorisation des collections et le partage des recherches se fait aujourd’hui aussi par les réseaux numériques. La numérisation des collections du Muséum est en cours. D’ores et déjà, une partie des ressources (archives documentaires, photographies, catalogue de la bibliothèque…) est diffusée en libre accès sur des sites grand public tels que Wikimedia et Flickr, ou spécialisés tels que Joconde ou eRecolnat.

logo Wikimedia Culture Label Libre

Le Muséum de Toulouse a obtenu le label Charte Libre niveau Bronze de Wikimedia

Conformément à ses objectifs de sensibilisation et d’accompagnement des institutions culturelles, et afin de valoriser l’action des institutions culturelles qui s’investissent dans la mise en œuvre de politiques de diffusion numérique libres et accessibles à tous, Wikimédia France a créé le label Culture Libre en 2022 en lui associant une identité visuelle.

Le label Culture Libre évalue une institution culturelle comme une bibliothèque, un musée ou des archives qui intègre l’open content (réutilisations, y compris commerciales des contenus culturels, documents et numérisations d’œuvres) à ses pratiques numériques.

L’attribution du label Culture Libre atteste de la qualité des démarches, des stratégies et actions mises en place qui, du choix de la licence à la prise en main d’outils numériques, exprime la convergence des besoins opérationnels des institutions culturelles et l’évolution des usages du grand public.

Ce label Culture Libre implique un engagement préalable de l’institution ou sa tutelle autour de 6 principes décrits dans la Charte d’engagement pour l’accessibilité, l’ouverture et la diffusion de contenus libres par les institutions culturelles : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b1/WMFr_Label-Culture-Libre_Charte.pdf

  • Des contenus libres et accessibles au plus grand nombre
  • Le public au centre des préoccupations
  • Adaptation aux pratiques collaboratives
  • L’accès à des sources fiables et contenus de qualité
  • Favoriser le partage et l’émergence de nouvelles formes de savoir et de pratiques artistiques
  • Une politique d’évolution des pratiques professionnelles

Rapport d’activité

La Culture Scientifique Technique et Industrielle est l’une des principales identités et singularités sur le plan régional, national et international de Toulouse Métropole. Ce premier rapport dresse un bilan des actions et des projets de la Direction de la CSTI et de ses cinq établissements tout en précisant les objectifs, enjeux et le plan d’actions.


Crédit photos : Christian Nitard, Muséum de Toulouse